Nous sommes le Sam 20 Avr 2024 18:04

Heures au format UTC + 1 heure




 Page 1 sur 1 [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Final Fantasy VII Rebirth] Test
MessagePosté: Dim 3 Mar 2024 12:15 
Webmaster
Webmaster
Sage
Sage
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 28 Oct 2010 17:06
Messages: 10112
Localisation: Ivalice
Test FF7 Rebirth

Image

/

Final Fantasy VII Rebirth est le second volet (sur trois épisodes prévus) de la nouvelle saga Final Fantasy VII, débutée en 2020 avec la sortie de Remake sur PS4. Ce nouvel opus, disponible le 29 février 2024 sur PS5, a été désigné jeu le plus attendu de l'année lors des Games Awards 2023. Il suit les aventures de Cloud et de ses compagnons qui quittent Midgar pour explorer le monde à la recherche de Sephiroth.

Image
Image

Prologue
Notez que si vous avez envie de vous faire un premier avis sur le jeu, une démo gratuite est disponible sur le PS store, vous permettant de jouer le prologue, sortie à l’issue du State Of Play du 6 Février dernier nous laissant quelques questions notamment sur le plan technique restaient encore en suspens.

La structure de Final Fantasy VII Rebirth se veut très différente de son prédécesseur. Là où Remake était un jeu qui nous forçait à rester sur les rails du scénario durant la majorité de l’aventure, le nouvel épisode propose bien plus de liberté. Pour la première fois, nos protagonistes ne sont plus cloisonnés dans la ville de Midgar mais vont cette fois explorer le monde extérieur. Le titre va alors alterner entre des passages scénarisés très dirigistes et la possibilité de se perdre dans les zones ouvertes.

Image
Image

Graphismes
La force de Final Fantasy VII Rebirth est la même que celle de Remake sorti avant lui. Les développeurs sont parvenus en effet à pousser l’original à son paroxysme ! Si l’écran d’apparition du titre du jeu lorsque vous avez commencé la partie n’a pas la même puissance que dans l’opus précédent, le soin apporté aux scènes clés du jeu vont vous en mettre plein la vue et proposer quelques moments de grâce qui resteront en mémoire.

L'exposé sur l’énergie de la Planète et la rivière de la vie par Bugenhagen dans son planétarium, la soirée inoubliable lors de votre retour au Gold Saucer, le final épique du jeu ou encore les épreuves de chacun des personnages, c’est souvent magnifique et même émouvant en termes de mise en scène grâce à une VF impeccable !

Comme à l'époque, de gros moyens ont été mis sur les modèles des personnages, d'un soin à tomber à la renverse dans les animations, pleines de vie et de caractère, complétant la cinématographie impeccable des cutscenes.

Image
Image

Histoire
Final Fantasy VII Rebirth commence donc avec le flashback proposé dans la démo gratuite PS5 et met en place l’origin story de Sephiroth, l’antagoniste phare de cet épisode incontournable de la saga de Square Enix. C’est sur cette base que Rebirth construit son scénario en reprenant directement après la fuite de Cloud, Barret, Tifa et Aerith de Midgar.

Si le projet se vend comme un “Remake” de Final Fantasy VII en trois parties, il en est aussi une réécriture qui ajoute de nouvelles choses et qui prend en compte de nombreux éléments installés dans l’univers étendu développé après la sortie du jeu original. Le scénario de Rebirth reste compréhensible sans trop de contexte (une vidéo résumant Final Fantasy VII Remake est d’ailleurs disponible dans le menu principal du jeu, même si elle manque clairement de détails), mais il est probablement plus sage de connaître l’univers de Final Fantasy VII, le scénario du jeu original ainsi que les nombreux spin-offs pour saisir toutes les subtilités du scénario de Rebirth qui vient ajouter de nombreuses choses.

Image
Image

L'histoire vient donc fréquemment approfondir certains personnages qui n’ont jamais eu le moment de gloire qu’ils méritaient. Encore un choix de conception qui vient confirmer que ce remake en trois parties est le projet le plus ambitieux de Square Enix.
Toutefois, on regrette que le rythme ne soit pas soutenu de bout en bout. Bien qu’il y ait peu à reprocher à ce remake, le plus frustrant reste des séquences gravées dans le passé. Des moments extrêmement linéaires où le jeu prend son temps, beaucoup trop d’ailleurs, où le joueur doit se balader au pas pour écouter des dialogues ou observer une scène qui ne mérite pas forcément de cadenasser le joueur ainsi.

Personnages
La saga Final Fantasy se distingue par la richesse de ses figures, tant protagonistes qu'antagonistes. À ce jour, Sephiroth demeure l'un des vilains les plus emblématiques de la saga et, plus largement, de l'univers vidéoludique. Final Fantasy VII Rebirth ne déroge pas à cette règle et pousse même l'engagement envers les personnages plus loin que le jeu original.

Dans cette réinterprétation, un effort particulier est fait pour renforcer l'attachement aux personnages qui composent votre équipe durant cette épopée. Bien que leur histoire personnelle reste largement inchangée, elle est néanmoins approfondie, permettant une meilleure compréhension de leurs motivations et traits de caractère. Le jeu enrichit cette dynamique en offrant la possibilité d'interagir régulièrement avec vos compagnons via des choix de dialogues, influençant ainsi votre affinité avec eux. Cette innovation est l'une des grandes nouveautés de Rebirth.

Image
Image

Ce système d'affinité n'altère pas l'issue du jeu mais impacte une scène spécifique au Gold Saucer, déterminant avec quel personnage Cloud passera du temps. Sans révéler davantage pour vous laisser la surprise, sachez que cette scène est particulièrement réussie.

Votre lien avec les personnages se renforce également en accomplissant des quêtes secondaires, rendant ces dernières non seulement pertinentes mais enrichissantes. Chaque quête secondaire est effectuée en compagnie d'un membre de votre équipe, approfondissant votre relation. Pour visualiser votre niveau d'affinité avec les personnages, une simple pression sur R1 révèle un smiley de couleur au-dessus de leur tête, indiquant le degré de votre relation.

Néanmoins, ce système d'affinité influence principalement certaines scènes spécifiques, visant à renforcer votre attachement aux personnages et à enrichir votre progression dans l'histoire. Final Fantasy VII ne se résume pas aux aventures de Cloud et Sephiroth mais inclut également Yuffie, Barret, Tifa, Aerith, Red XIII, et les autres.

Musiques
On ne va pas se mentir, la qualité de l’OST du jeu y est pour beaucoup ! La réorchestration des musiques de Uematsu par la même équipe que celle de Remake force le respect ! Émotionnellement c’est par moments très fort lorsque c’est allié à l’image. Déjà fantastique à l’époque, on est sur la même lignée qu’en 1997. Les pistes sont nombreuses et convoquent un large spectre musical allant du symphonique à la country, au métal ou la musique d’ambiance ! Certains thèmes bénéficient de plusieurs versions au cours du jeu ! C’est du très beau travail !

Les musiques de Rebirth nous font voyager, littéralement, à travers les vastes continents de Gaia, où les nappes musicales s'adaptent en fonction du lieu, avec une mention spéciale aux chants d'enfants de Gongaga. Plus remarquables encore sont les transitions tout en douceur entre les différentes musiques situationnelles : il faut écouter les percussions du thème principal version Cosmo se mélanger à celles de Those Who Fight avec une propreté à en tomber le cul par terre pour se rendre compte du travail abattu par le duo Suzuki-Hamauzu. Vivement la sortie de l'OST.

Image
Image

Gameplay
Concernant le gameplay, et plus spécifiquement les combats, il y a peu de nouveautés à signaler puisque le système reste largement inchangé. C'est une formule qui a prouvé son efficacité, mélangeant action et stratégie, et qui est reconduite dans Rebirth avec le même plaisir de prise en main.

La principale innovation réside dans l'introduction des compétences synchronisées entre personnages. Ces compétences permettent à deux personnages d'agir conjointement pour infliger des dégâts et bénéficier d'un bonus offensif. Accompagnées d'animations particulièrement soignées, ces compétences sont spécifiques à chaque duo de personnages, offrant une large gamme de combinaisons possibles, pas seulement entre Cloud et les autres, mais aussi entre tous les membres de l'équipe, comme Red XIII avec Yuffie, Aerith, Barret, Tifa, et inversement.

Ces compétences peuvent être débloquées via un système d'arbre de compétences où les points peuvent être investis pour acquérir de nouvelles aptitudes et des bonus offensifs ou défensifs. Ce mécanisme, typique des RPG, est particulièrement bien intégré dans Rebirth, favorisant la progression collective des personnages qui développent leurs compétences en synergie.

Image
Image

Le jeu encourage l'utilisation variée des personnages, chacun bénéficiant d'un gameplay distinct qui évolue au fil de l'aventure. Avec l'acquisition de nouvelles compétences, notamment liées aux armes, les personnages gagnent considérablement en puissance. Par exemple, Yuffie devient une ninja redoutable une fois sa compétence de clonage activée, tandis que Cait Sith offre un style de jeu unique grâce à son acolyte Gros Mog, exigeant un temps d'adaptation mais s'avérant très efficace une fois maîtrisé.

Outre ce nouveau système d'arbre de compétences, l'équipement a également été revu. Les armes évoluent désormais en niveau avec vos personnages, le niveau d'une arme affectant l'ensemble de votre arsenal, permettant des changements flexibles en fonction des avantages qu'elles offrent. En plus des matérias et des statistiques, jusqu'à trois effets bonus peuvent être équipés par arme, personnalisant davantage le style de jeu de chaque personnage.

Pour conclure sur le gameplay, les combats, y compris contre les ennemis et les boss, offrent une grande variété. Le monde ouvert regorge d'adversaires divers, chacun nécessitant une stratégie spécifique pour être vulnérabilisé. Cette approche s'applique également aux boss, exigeant l'utilisation de la fonction Analyse pour identifier leurs faiblesses. Le système de combat, alliant action et réflexion, est complété par des affrontements iconiques et un simulateur de combat pour des défis épiques, notamment contre les invocations. La montée en puissance est présente, tant pour les personnages que pour leurs adversaires, culminant en un défi significatif en fin de jeu.

Image
Image


Quêtes Annexes
Comme dit précédemment, cette deuxième partie nous plonge dans des zones plus étendues et interconnectées grâce aux voyages rapides à dos de Chocobo. Cela nous permet non seulement de découvrir des petits points d’intérêt et ainsi de rentrer dans la vie des habitants du jeu avec des intrigues sympas, y revenir plus tard, mais aussi découvrir de petits secrets pour débloquer de nouvelles façons de jouer. On pense notamment à de petits sanctuaires cachés dédiés aux célèbres invocations et qui permettront à nos héros d’affronter ceux-ci à travers des entraînements virtuels pour les remporter.

Les joueurs passeront forcément par des régions phares du jeu d’origine, mais dans une vision bien plus ambitieuse. Certains lieux comme Costa Del Sol ou le Gold Saucer paraîtront bien plus vastes. Et si le concept derrière ces régions – à savoir celui de proposer une flopée de mini-jeux sans réel intérêt – est toujours là, les à côtés sont nombreux et l’enrobage scénaristique bien plus présent.

Image
Image

Du coup, au départ de séquences qui pouvaient durer au maximum 10 à 20 minutes dans l’opus de 1997, on se retrouve a arpenter ces secteurs avec des intriguent qui s’étalent sur 1 à 2 heures si on prend son temps.

Le jeu de cartes du Queens Blood est nettement plus sympa à faire et de nombreux joueurs plus ou moins expérimentés nous attendent pour nous y défier tout au long de l’aventure. Il va falloir apprendre à y jouer, car certains passages sont obligatoires et serviront à faire avancer le scénario.

Conclusion
À l’heure de conclure, nous devons reconnaître que les équipes de Square Enix se sont défoncées pour proposer ce Final Fantasy VII Rebirth. Le jeu tient parfaitement sa promesse d’ouverture. et respect impeccablement l'œuvre d'origine. Sans longueurs inutiles dans sa narration, il parvient à magnifier les scènes clés de l'œuvre originale en l’étirant sur plus d’une quarantaine d’heures en ligne droite et en enlevant peut-être un peu de superflu.

Solide et varié dans son gameplay et magnifiquement mis en scène, il est la suite parfaite d’un premier volet qui posait les jalons d’une grande aventure qui va se poursuivre avec l’épisode final de cette trilogie commencée en 2020. Le charismatique Séphiroth encore impeccable dans ce FFVII Rebirth n’a qu'à bien se tenir. Il va falloir être très patient pour connaître comment les développeurs vont conclure cette réinterprétation d’un monument du J-RPG.

Image
Image

Les plus
- Mise en scène superbe !
- La durée de vie au rendez-vous
- Aventure variée et rythmée
- Bande-son au top
- Gameplay solide

Les moins
- Quelques petits soucis techniques qui entachent un peu le rendu visuel
- Certains passages lents, forcés et assez inintéressants cassent le rythme de l’aventure
- Des soucis de caméra en combat
\



_________________
Image
Image
Hors ligne
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
 Page 1 sur 1 [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

cron